You are here

Soutien au Dialogue Afrique-UE sur la migration et la mobilité

© European Union
© European Union

Améliorer la gouvernance de la migration et de la mobilité au sein de l’Afrique et entre l’Afrique et l’UE et renforcer la protection des droits des migrants.

Le dialogue UE-Afrique sur la migration et la mobilité est un cadre comprenant trois dialogues sur la migration: le processus de Rabat, le processus de Khartoum et le dialogue continental Ce projet est financé par l’UE dans le cadre du programme d’action annuel 2014 du Programme panafricain au titre de l’Instrument de coopération au développement (ICD). Le programme est cofinancé par l’Agence suisse pour le développement et la coopération (1 million d’euros) et mis en œuvre par le Centre international pour le développement des politiques migratoires (ICMPD).

L’objectif général consiste à porter à son maximum le potentiel de développement de la migration et de la mobilité en Afrique et entre l’Afrique et l’UE dans le contexte de la stratégie commune UE-Afrique. Son objectif spécifique consiste à améliorer la gouvernance de la migration et de la mobilité en Afrique et entre l’Afrique et l’UE, et à renforcer la protection des droits des migrants. Le projet s’articule autour de trois volets interdépendants :

a) le dialogue et la coopération Afrique-UE sur la migration et la mobilité ;

b) la gestion continentale de la migration et de la mobilité ;

c) le soutien à la diaspora africaine en tant qu’acteurs du développement.

Le projet s’articule autour de trois volets interdépendants :

  • soutenir le dialogue et la coopération Afrique-UE sur la migration et la mobilité, à savoir a) le dialogue continental ; b) le processus de Rabat et c) le processus de Khartoum, ainsi que le suivi du sommet de La Valette ;
  • mettre en place une facilité axée sur la demande et centrée sur les besoins afin d’améliorer la coopération inter- et intracontinentale sur la migration et la mobilité. Cette facilité permettra de renforcer les capacités institutionnelles au niveau de la CUA et des CER dans l’élaboration, le suivi et la mise en œuvre de cadres panafricains en matière de migration et de mobilité. Elle contribuera également à mettre en œuvre des initiatives abordant certaines questions et/ou zones géographiques du programme de dialogue intercontinental ;
  • soutenir la diaspora africaine en tant qu’acteur de développement, grâce à la consolidation de la plateforme de développement Afrique-UE pour devenir une entité autonome, et au renforcement des capacités du réseau des points de contact des organisations de la diaspora africaine en Europe.