You are here

Réunion de la société civile UE-UA

Date de publication: 
14/12/2015

Le 29 octobre 2015, les services de la CE (Commission européenne), le SEAE et la représentation de l'UA auprès de l'UE ont organisé une réunion de dialogue et d'échanges réunissant les Comités directeurs africains et européens des OSC JAES avec les institutions européennes. Le SEAE et la CE, la CUA (la Commission de l'Union africaine) et l'ECOSOCC de l'UA (le Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine). La réunion a été organisée avec le soutien financier et technique de l'UE par le biais du mécanisme de soutien de la Stratégie conjointe Afrique-UE et a été accueillie dans les locaux de la Mission de l'Union africaine auprès de l'UE.

Les séances d'ouverture de la réunion ont discuté du processus JAES à ce jour et d'un cadre pour un engagement plus structuré de la société civile. Un certain nombre de présentations ont été faites, notamment sur les progrès réalisés dans le cadre de la SCUA depuis 2014, et sur les groupes de travail sur la feuille de route de la SCASE - le mécanisme de consultation entre les OSC et les institutions. Les OSC ont mené une discussion sur le rôle du Forum des OSC au sein de la SCUA et en préparation du Forum Annuel Conjoint.

Les sessions suivantes de la réunion ont été consacrées aux débriefings des représentants des institutions de l'UE sur les domaines clés de la Feuille de route de la SCUA. La première de ces sessions portait sur la gouvernance et les droits de l'homme - une mise à jour sur la programmation des droits de l'homme dans le cadre du programme panafricain et d'autres exercices de programmation RH et d'information sur la préparation du prochain dialogue UA-UE. Une mise à jour a également été faite sur le programme panafricain de soutien à la société civile. Une deuxième discussion a porté sur la stratégie commune et la migration, y compris les préparatifs du sommet de La Valette.

Les conclusions de la réunion et les prochaines étapes comprenaient une série de recommandations pour surmonter les défis posés par la structure de dialogue de la JAES (adoptée en avril 2014 lors du IVème Sommet Afrique-UE) et son impact sur l'inclusion et l'engagement des OSC.

Les deux parties ont reconnu que trouver le juste équilibre entre une institution et un processus dirigé par l'État et un «partenariat axé sur les personnes» était difficile et exigeait un engagement conjoint.

Il y avait un consensus sur le diagnostic sur les défis d'un partenariat centré sur les personnes en termes d'implication de la société civile et la reconnaissance que les mois à venir seront cruciaux pour que le processus soit correct. Identifier les «points d'entrée» pour les OSC et les domaines où le travail conjoint pourrait être mutuellement bénéfique et représenter une réelle valeur ajoutée sera une priorité. Le point de départ pour considérer l'engagement des OSC (à la fois sur une base thématique et dans le processus global de la JAES) était d'examiner, sur la base de la structure du groupe JAES existante, les ouvertures potentielles et de considérer où la société civile pourrait être mieux engagée. En particulier, la société civile a souligné que le Forum annuel conjoint (JAF) constituait une occasion importante de dialogue les impliquant.

Les conclusions de la réunion et les prochaines étapes sont exposées dans le rapport conjoint final convenu ci-joint.