You are here

Les investissements dans les secteurs à valeur ajoutée nécessitent également des marchés. Le commerce intra-africain reste faible malgré un potentiel de croissance important. L'intégration économique et le niveau régional et continental en Afrique, ainsi que le renforcement des relations commerciales avec l'UE sont donc des éléments essentiels d'une stratégie économique cohérente. Les accords de partenariat économique, les accords de libre-échange, y compris les Zones de libre-échange renforcées et globales, et les autres régimes commerciaux avec l'UE devraient être exploités dans toute la mesure du possible, en tant que blocs de construction au profit de la Zone de libre-échange continentale africaine. La perspective à long terme est de créer un accord global de libre-échange de continent à continent entre l'UE et l'Afrique.

 

Objectifs

D'ici fin 2020, le soutien de l'UE à la zone de libre-échange continentale africaine et à d'autres cadres politiques clés pour l'intégration économique devrait atteindre un total de 50 millions d'euros.

 

Progrès et projets

Soutien à la zone de libre-échange continentale africaine :

Projets lancés depuis 2014

 

 

Projets contributeurs clés et histoires de réussite

Harmonisation des systèmes

Harmonisation des systèmes : avec l'Organisation mondiale des douanes pour soutenir les pays africains dans la mise en œuvre et l'application des règles mondiales en matière de douane et de facilitation des échanges (5 millions d'euros signés le 4 octobre 2018 à Bruxelles)

Stratégies nationales

Stratégies nationales : avec la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique pour l'élaboration de plans nationaux de mise en œuvre de la ZLECA et de plaidoyer en faveur de la ratification (3 millions d'euros signés le 18 décembre 2018 à Vienne)

Observatoire du commerce de l'UA

Observatoire du commerce de l'UA : avec le Centre du commerce international et la Commission de l'Union africaine pour mettre en place le nouvel Observatoire du commerce de l'Union africaine (4 millions d'euros signés le 9 février 2019 à Addis-Abeba)

Droits de propriété intellectuelle

Droits de propriété intellectuelle : avec XX pour protéger les droits de propriété intellectuelle à travers l'Afrique conformément aux meilleures pratiques internationales et européennes (7 millions d'euros)

Indaba

Indaba : avec XX pour promouvoir le dialogue stratégique sur le climat d'investissement entre les principales parties prenantes en Afrique et en Europe, du secteur privé au monde universitaire (4,5 millions d'euros)

Programme de soutien de l'UA

Programme de soutien de l'UA : appui au programme de l'Union africaine sur l'intégration régionale (7,5 millions d'euros)